Pour que l’Eglise catholique change de regard et d’attitude à l’égard des personnes handicapées ayant une vocation et qu’elle les accepte dans ses communautés religieuses.

La situation des religieux qui perdent la vue.
10 juin, 2009, 12:27
Classé dans : Non classé

Un handicap survenant avant une demande d’entrée en vie religieuse est dans la plupart des cas considéré comme un obstacle à cette vocation, et les personnes sont déboutées de leur demande.

Cependant une fois les vœux prononcés, on ne peut revenir sur ceux-ci et les religieux sont maintenus dans leur état. Mais leur sort n’est guère enviable pour autant.

En effet, elles sont souvent mises à l’index des activités de la communauté. On les cantonne dans la prière alors qu’un handicap visuel permet de faire encore bien des choses. On leur refuse l’achat de matériel spécialisé… Et on a même demandé à certaines religieuses de quitter leur état, l’handicap les rendant indésirable.

Certains prêtres demandant un rapprochement en ville, pour des commodités de déplacement se sont vu opposé un refus de rencontrer leur évêque.

Parfois cela se passe bien, mais les exemples où les choses se passent mal sont hélas bien plus nombreux.

Le vœu d’obéissance aidant, la peur d’être encore plus mal vu (et ceci n’est pas un jeu de mot hélas!), les personnes préfèrent se taire sur les pratiques peu évangéliques de l’Eglise à l’intérieur des communautés.

Je parle de l’handicap visuel, qui est le handicap que je connais, mais je suis sûre que le problème est général.


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Partageons Christ |
koki |
EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNION DES EVANGELISTES INTE...
| bornagain
| وَلْ...