Pour que l’Eglise catholique change de regard et d’attitude à l’égard des personnes handicapées ayant une vocation et qu’elle les accepte dans ses communautés religieuses.

Ne pas oublier le positif.
20 juin, 2009, 0:22
Classé dans : Non classé

 Ne pas oublier le positif.

 

Pour répondre aux religieux, prêtres, qui me font remarquer qu’il y a aussi du bon, voici un article pour souligner qu’une certaine Eglise a tout de même fait des efforts  et ainsi ne pas jeter le discrédit sur l’ensemble de celle-ci.

 

Il y a cependant du positif, tout d’abord il faut souligner, que l’Eglise a beaucoup fait pour l’insertion des handicapés et que de nombreux mouvements d’Eglise sont là pour répondre à leurs besoins spirituels. Il est simplement dommage que l’Eglise se soit si peu appliquer cette intégration à elle-même.

 

Là encore, tout n’est pas  négatif, il y a eu des choses de faites dans la vie consacrée.

Même si elle est très minoritaire, il y a une Eglise qui accepte les handicapés et même si ce n’est pas l’idéal, le fait d’avoir créé des communautés pour handicapés est déjà un gros progrès.

 

http://vocations.cef.fr/spip.php?article211

 

Je ne l’ai pas vérifié, mais il paraît que les charismatique accepte tout le monde. C’est très bien, mais il faut être charismatique.

  • - Il existe des congrégations apostoliques (même si on peut les compter sur les doigts de la main) qui accepte de prendre des handicapés. Idem pour les monastères.
  • - – Enfin des congrégations apostoliques pour handicapés on été créés devant le refus d’accueillir ceux-ci dans les congrégations de valides. De même, les bénédictins ont fait un gros effort en créant des monastères pour des personnes présentant des faiblesses psychologiques. Mais concernant la vie monastique cela ne concerne que la spiritualité bénédictine. Ce qui laisse peut de choix.

 

 

Il faut donc encourager l’Eglise à élargir ce qui a été commencé.

 

Il ne faut pas oublier que l’intégration des handicapés ne sera pas toujours possible. A cause de la gravité de l’handicap ou tout simplement parce que certains handicapés ne le souhaites pas. Il est donc important d’avoir des communautés pour handicapés.

 

Cependant, comme tout à chacun nous souhaitons prendre notre place dans la société, travailler, avoir des enfants… Il en est de même pour la vie spirituelle, faut-il encore que l’Eglise nous ouvre ses portes et qu’elle nous offre un vrai choix de spiritualités comme pour les valides.  C’est une question de dignité humaine.

Nous sommes très peu d’handicapés à frapper à la porte de l’Eglise, à l’échelle de l’Eglise cela serait une dilution équivalente à la concentration homéopathique. Cela ne doit donc pas représenter un si grand chamboulement.


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Partageons Christ |
koki |
EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNION DES EVANGELISTES INTE...
| bornagain
| وَلْ...